Le Magazine Mut’Occitanie #16 Octobre 2021

Dans ce nouveau numéro, la Mutualité Française Occitanie présente Eric Chenut élu, le 5 octobre, président de la Mutualité Française. La Fédération nationale qui, en juin dernier, formulait 10 propositions et publiant un observatoire, pour faire progresser la prise en charge des patients souffrants de troubles psychiques. Découvrez les nouveaux services, établissements et programmes mutualistes qui ont vu le jour en Occitanie.

Santé : entre sortie de crise sanitaire et enjeux électoraux

Selon le dernier rapport de Santé publique France, la situation sanitaire continue de s’améliorer avec la poursuite de la baisse des indicateurs épidémiologiques. De quoi espérer dans les mois à venir une sortie de crise sanitaire ?

Cette sortie de crise s’annonce difficile pour les organismes complémentaires dont les résultats ont fini en négatif sur le premier semestre et dont la hausse de 3 % en moyenne des cotisations pour 2021, n’a pas compensé celle des prestations qui se monte à 9 %. La montée en charge de la réforme du 100 % Santé et, d’autre part, un « rattrapage des soins post-Covid » ont lourdement impacté les dépenses. Le choix de l’exécutif de ne pas augmenter la taxe Covid cette année a certainement été influencé par cette dégradation financière.

Les mois à venir seront riches en événements ! D’ici les élections présidentielles et législatives, l’enjeu sera de faire entendre la Mutualité, partager ses positions, faire connaître ses actions et sa valeur ajoutée pour la société.

Ainsi, il apparaît essentiel pour le mouvement mutualiste de rester force de propositions pour améliorer notre système de santé et de protection sociale. Ce fut le cas, lors de la parution du dernier rapport de la Cour des comptes, qui sous prétexte de vérifier l’articulation entre régimes obligatoires et complémentaires émet des avis discutables sur l’ensemble de l’activité des complémentaires et sur le financement de notre système de santé !

Il en est de même concernant le rapport du Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie, dont les réflexions pourraient nourrir les prochains débats présidentiels et dont les scénarii présentés dégraderaient les solidarités et la couverture des besoins de santé des Français. Rappelons que le partenariat entre la Sécurité sociale et les complémentaires santé est le ciment d’un système de protection sociale performant au bénéfice des assurés sociaux. Ceci permet d’avoir le reste à charge en santé le plus faible d’Europe ! La crise a re-légitimé le rôle de notre protection sociale, construite sur un modèle partenarial entre les régimes de base et nos mutuelles. La mobilisation rapide de leurs ressources financières et de leurs salariés, a permis aux plus fragiles de nos concitoyens d’affronter une situation sanitaire et économique difficile. Ne fragilisons pas ce modèle et restons vigilant à ne pas déstructurer les solidarités !

Tel qu’a pu l’exprimer Éric Chenut, notre nouveau président de la Mutualité Française, nous devrons « Agir, ensemble ! » avec l’ambition de « développer un mouvement porteur de fraternité, mais aussi ancré dans la proximité des territoires ». Je suis fier de rappeler que cette proximité et cette dynamique des territoires se traduisent en Occitanie par un réseau de plus de 500 établissements et services mutualistes, générant plus de 10 000 emplois et plus de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.

« Agir ensemble » c’est améliorer l’accès aux soins pour tous. « Les mutuelles, aux côtés des autres professionnels du secteur de la santé, seront mobilisées pour relever les défis sanitaires et sociaux à venir » !

Pierre-Jean GRACIA
Président de la Mutualité Française Occitanie

Autres outils & documents