Le Magazine Mut’Occitanie #14 Mai 2021

Dans ce nouveau numéro, la Mutualité Française Occitanie consacre une interview à Serge Brichet, Président de la Mutualité Fonction Publique, concernant la réforme sur la protection sociale complémentaire des agents publics.
Un an après, retour sur la crise sanitaire, ses conséquences sur les inégalités femmes-hommes et sur les disparités territoriales en santé. Découvrez également les nouvelles structures et innovations santé mutualistes proposées en Occitanie ainsi que les événements à venir sur la période estivale.

Il y a un an, la France faisait face à ce qui allait être une crise sanitaire sans précédent. 

L’adaptabilité devenait ainsi le maître-mot. 

Aujourd’hui, les conséquences sont multiples et les répercussions économiques, démographiques et sociétales inédites.

D’un point de vue épidémiologique tout d’abord, dans une moindre mesure que dans d’autres régions, l’Occitanie reste marquée par des pics épidémiques importants, notamment depuis l’automne 2020. Avec des disparités territoriales fortes, le 20 avril dernier, notre région comptait plus de 4 000 décès enregistrés en milieu hospitalier depuis le début de la pandémie. Le bilan est malheureusement bien plus lourd, si l’on y rattache les établissements médico-sociaux. Parallèlement, la campagne de vaccination se déploie activement, avec plus de 1,48 million de personnes vaccinées au 1er mai. Retrouvez un éclairage dans ce numéro, à travers l’article « 1 an de COVID-19 en Occitanie ».

D’un point de vue économique, les efforts déployés pour freiner la virulence de cette pandémie, ont aussi provoqué des pertes économiques importantes. Dans notre région, comme au niveau national, l’industrie, le tourisme, la construction, mais aussi l’agriculture, souffrent le plus de la crise sanitaire. L’Occitanie enregistre 20 400 emplois perdus en 2020 et une baisse d’activité d’environ 30 % au premier confinement et 10 % en novembre au second confinement*. Fortement dépendante de la filière aéronautique et du tourisme, notre région devra redoubler d’efforts avant de retrouver son activité d’avant la crise.

La pandémie agit aussi comme un révélateur des inégalités femmes-hommes. L’avis présenté par Dominique Joseph, Secrétaire générale de la Mutualité Française et Présidente du Groupe de la Mutualité Française au Conseil Economique, Social et Environnemental, souligne l’impact socio-économique de la pandémie et met en exergue l’incidence sur la santé des femmes. Dominique Joseph témoigne dans ce numéro et détaille les préconisations et les démarches engagées auprès des acteurs politiques.

Un espoir naît, maintenant, avec la campagne de vaccination qui s’intensifie. Le niveau de protection est très significatif sur les cibles prioritaires et la dynamique est lancée.

Engagés dans cette démarche, les acteurs de santé mutualistes sont plus largement mobilisés afin de ramener le patient vers le soin, identifier de nouvelles formes de proximité en matière de prise en charge, prévenir, sensibiliser et dépister.

Les échéances départementales et régionales approchent. La question de la dépendance, de l’accès aux soins, la prévention, la santé environnementale, sont autant de sujets qui devront être traités avec attention et engagement par les candidats !

Pierre-Jean GRACIA
Président de la Mutualité Française Occitanie

*Étude de l’INSEE du mois d’avril 2021 « Note de conjoncture Occitanie ».

Autres outils & documents