Rénovation et restructuration du centre de santé mutualiste de Toulouse Basso Cambo

En adéquation avec les mesures du plan national « Ma santé en 2022 » et avec les orientations de la Fédération Nationale de la Mutualité Française, la Mutualité Française Haute-Garonne a souhaité donner une impulsion nouvelle à son centre de Toulouse-Basso Cambo.

Une restructuration totale, pensée pour permettre l’étoffement et la modernisation des services, a été engagée avec l’objectif d’offrir une meilleure réponse aux besoins de santé de la patientèle.

Inauguré en 1975, ce centre est fréquenté aujourd’hui par 23 000 patients chaque année, quand il en accueillait 800 lors de son ouverture. Par son implantation en zone urbaine sensible, sur le bassin de vie du Grand Mirail, il garantit une offre de soins globale et financièrement accessible, indispensable à la population du quartier.

Les travaux de restructuration programmés représentent un chantier ambitieux. Amorcés en 2018 avec la rénovation complète du centre dentaire, suivie à l’été 2019 par la rénovation du centre médical, les travaux se poursuivront en 2020 et 2021 avec le déplacement de services opérationnels et l’installation de nouveaux équipements.

À l’issue des travaux, fin 2021, le centre disposera de cabinets de consultation plus nombreux et plus spacieux, d’espaces d’accueil repensés, permettant une meilleure navigation entre les services et de plateaux techniques améliorés, dotés d’équipements de dernière technologie.

Repenser l’offre de soins

À terme, le projet de restructuration ambitieux et novateur du centre de Basso Cambo permettra à la Mutualité Française Haute-Garonne de délivrer un service de santé coordonné et amélioré sur le bassin de vie du Grand Mirail, pour lequel elle dispose déjà de l’expertise nécessaire. Il permettra également d’optimiser l’offre médicale en matière de 1er recours, notamment dans le cadre de pathologies invalidantes telles que le diabète, les affections de l’oeil ou encore certaines affections dermatologiques très présentes en zone urbaine sensible.

Les nouvelles pratiques médicales seront au cœur de l’offre de soins : la délégation de tâches et le dossier médical partagé, mais aussi la télémédecine et le traitement par lasers, qui permettront d’offrir une réponse globale et réellement innovante aux nouveaux besoins de santé des patients.