Ouverture de la maison médicale mutualiste de Nîmes

La maison médicale du Chemin bas située dans le quartier prioritaire de Nîmes, a déménagé et accueille le public, depuis le 5 novembre, à 200 mètres plus loin. Déplacée dans un bâtiment neuf de 1 770 m2, elle accueille une trentaine de médecins et personnel paramédical. Avec 67 000 passages en 2018, la maison médicale se modernise et élargit son offre santé autour de la notion de pôles de santé / parcours patients en lien avec les besoins territoriaux.

C’est un déménagement attendu par UGOSMUT, l’Union pour la gestion des oeuvre sociales mutualistes, qui porte ce projet depuis plusieurs années. D’ici quelques jours les patients seront orientés autours des différents pôles de spécialités :
1. Médecine générale : cardiologie et diabétologie.
2. Médecine dentaire : omnipratique, orthodontie et implantologie.
3. Diabète : endocrinologie, cardiologie, médecine générale, ophtalmologie et nutrition.
4. Vision : ophtalmologie, orthoptiste, laser et troubles de la DMLA * (avec IVT **).
5. Femme / jeune parent : gynécologie, nutrition, sage-femme, pédiatre.
6. Trouble du langage : orthophonistes, neuropsychologue, neurologue, pédiatre, ergothérapeute ou psychomotricien, orthoptiste, guidance des patients.
7. Infirmier mais aussi toutes les spécialistes actuelles : dermatologue et vénérologue, gastro-entérologue et hépatologue, neurologue, ORL, rhumatologue, algologue, allergologue, chirurgien orthopédiste et traumatologie.

« L’offre a été construite à partir d’une étude de remontée terrain de la maison médicale actuelle, croisée avec l’offre existante du secteur. Ceci en lien avec le Projet Régional de Santé de l’ARS *** et deux diagnostics territoriaux de santé. »

explique Isabelle Lorenzi, Présidente d’UGOSMUT

« L’offre est amenée à évoluer dans le temps, notamment à travers les retours des professionnels de santé. Nous souhaitons répondre avec l’ensemble des partenaires à un besoin accru de permanence de soins, le soir et le week-end, avec la mise à disposition de la maison médicale.
Nous échangeons aussi avec le CHU dans la construction d’un réseau de désengorgement des urgences. Autant de chantiers que nous porterons avec convictions et engagements. »

ajoute Isabelle Lorenzi

* Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age.
** Injection Intra-Vitréenne.
*** Agence Régionale de Santé.

Le saviez-vous ?

Les centres de santé mutualistes offrent à tous les assurés sociaux des soins à des tarifs conventionnels sans dépassement, ou à des tarifs maîtrises pour les actes non remboursés. Ils pratiquent également le tiers payant sur le régime obligatoire. Les patients mutualistes peuvent aussi bénéficier de la dispense d’avance de frais pour les actes les plus courants. Les praticiens sont salariés et travaillent en équipe.