Le conventionnement hospitalier : être bien soigné en dépensant moins.

Une hospitalisation peut s’avérer très coûteuse. Dépassements d’honoraires, facturation de la chambre particulière, forfait journalier… les dépenses prises en charge par les ménages ne cessent d’augmenter. Pour lutter contre l’inflation des dépenses hospitalières et garantir aux adhérents des mutuelles un accès à des soins de qualité à un tarif maîtrisé, la Mutualité Française développe, depuis 2012, le conventionnement hospitalier mutualiste.

Selon la DRESS1, les dépenses hospitalières à la charge des ménages ont augmenté de 52% entre 2000 et 2011. Le conventionnement hospitalier mutualiste permet de signer des conventions avec les établissements hospitaliers répondant à des critères de qualité objectifs et ayant un taux limité de dépassement d’honoraires. Ce dispositif permet de réguler le coût des dépenses hospitalières en limitant le tarif des chambres particulières et le reste à charge éventuel des patients. Ainsi, le tarif de la chambre particulière est diminué de 7% en moyenne par rapport au prix public. Pour les établissements conventionnés, ce dispositif leur assure une patientèle, les mutuelles mettant à disposition des 1 550 000 adhérents de la région la liste des établissements conventionnés. L’adhérent mutualiste garde le libre choix de s’adresser ou non à un établissement hospitalier conventionné.

Le conventionnement hospitalier mutualiste concerne les activités de médecine, chirurgie, obstétrique (MCO) en hébergement et en ambulatoire. Prochainement, il se déploiera sur les activités de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

En Midi-Pyrénées, 40 établissements sont conventionnés avec les mutuelles de la Mutualité Française participant au dispositif, représentant ainsi une part de marché régionale conventionnée de 75%.

Pour connaître l’offre de soins conventionnée rendez-vous sur : www.masanteenmidipyrenees.fr

 

1 Comptes nationaux de la santé 2011