Fragilité des personnes âgées : dépister et prévenir pour bien vieillir

Avec le vieillissement, apparaissent des fragilités et des pathologies chroniques pouvant mener peu à peu à la dépendance*. Prévenir et dépister ces fragilités auprès des personnes de 65 ans ou plus, est donc essentiel pour améliorer et/ou maintenir leur qualité de vie. Le Gérontopôle de Toulouse a élargi son expertise autour de la fragilité et de la préservation de l’autonomie des personnes âgées. Interview de Pr Bruno Vellas, responsable médical du Gérontopôle de Toulouse et de Pr Stéphane Oustric responsable du Département Universitaire de Médecine Générale.

En quoi consiste le dispositif  « Plateforme d’Evaluation des Fragilités et de Prévention de la Dépendance » ?

Ce dispositif consiste à proposer une évaluation complète des capacités physiques, de la mémoire, des troubles visuels et auditifs, de l’alimentation, de l’autonomie, de l’environnement social… pour rechercher les causes des fragilités et intervenir rapidement quand cela est encore possible, et à terme prévenir la dépendance avec l’avance en âge.

Le Gérontopôle de Toulouse en collaboration avec le département universitaire de médecine générale a mis en place une Plateforme d’Evaluation des Fragilités et de Prévention de la Dépendance destinée à la population de personnes âgées fragiles. Cette Plateforme est opérationnelle depuis le 20 septembre 2011.

L’objectif principal de cette Plateforme est de retarder le processus d’entrée dans la dépendance des personnes âgées fragiles. Le fonctionnement de la plateforme nécessite que l’on organise en amont le repérage des principaux facteurs influençant la fragilité. Ainsi, une première étape est de sensibiliser les différents acteurs de la prise en charge des personnes âgées (famille, infirmière, médecin traitant, aide à domicile, pharmacien…)  sur  les principaux signes d’alertes : fatigue, lenteur à la marche, perte de poids, sédentarité, troubles de la mémoire ou difficultés pour se déplacer.

Une fois ce repérage réalisé, le patient peut être orienté vers la Plateforme par son médecin traitant où les étapes suivantes seront mises en œuvres :

  • L’évaluation gérontologique pluridisciplinaire
  • La recherche des causes de fragilité
  • L’élaboration d’un plan d’intervention personnalisé et adapté à la situation clinique du patient en associant des interventions médicales et sociales sur le long terme.

La Plateforme sera délocalisée prochainement vers l’hôpital La Grave, en centre ville, afin de faciliter l’accès de la population âgée fragile. D’autres plateformes seront ensuite déployées en Midi-Pyrénées.

Qu’appelle t-on des « fragilités » ?

Il existe 3 catégories de sénior : les séniors en bonne santé (la majorité), les sujets fragiles et ceux qui sont déjà dépendants.

Avec le vieillissement, on assiste en effet au développement des fragilités et des pathologies liées à l’âge. 40% des plus de 65 ans présentent des critères de fragilité : fatigue, lenteur à la marche, perte de poids, sédentarité, troubles de la mémoire ou difficultés de se déplacer. Ces signes peuvent précéder une perte sévère d’autonomie qui, une fois installée, est rarement réversible. Au stade de la fragilité il est encore temps et possible de revenir vers une trajectoire de vieillissement réussi. Il est donc nécessaire d’agir tôt.

Pour qu’une action soit efficace en médecine, elle doit être ciblée (sujets âgés fragiles), forte (évaluation exhaustive au niveau de la Plateforme) et prolongée (suivi au long terme assuré par la Plateforme en lien étroite avec l’entourage du sujet et son médecin traitant).

*www.ensembleprevenonsladependance.fr

Vous avez 65 ans ou plus et au cours de ces derniers mois :

  • Vous avez perdu du poids ?
  • Vous vous sentez plus fatigué?
  • Vous avez plus de difficultés pour vous déplacer ? 
  • Vous vous plaignez de votre mémoire ?
  • Vous marchez moins vite ?

Si vous répondez « oui » au moins à une de ces questions, parlez-en à votre médecin généraliste.

C’est le moment d’agir !