A Gignac, la Mutualité Française et l’Assurance Maladie défendent l’accès à la complémentaire santé

Choisir sa complémentaire santé peut être un véritable casse tête malgré l’existence de l’ACS, l’Aide à la Complémentaire Santé. Cette aide financière permet aux personnes dont les ressources sont inférieures au seuil de pauvreté mais se situent au-dessus du plafond de ressources pour bénéficier de la Couverture Maladie Universelle (CMU-c), de payer plus facilement le montant de leur complémentaire santé. C’est dans le but d’aider et d’informer ces personnes, que la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de l’Hérault, en partenariat avec la Mutualité Française Languedoc-Roussillon et le soutien de la mutuelle EOVI MCD, a accueilli une vingtaine de Gignacois le 19 janvier dernier. Un rendez-vous attendu permettant à chacun de bénéficier d’un accompagnement personnalisé aux côtés de conseillers et d’experts.

Ce rendez-vous, déjà proposé aux biterrois en décembre dernier, a permis à plusieurs personnes de souscrire à des contrats adaptés à leur situation et leur permettant un meilleur accès aux soins et aux droits en santé.

Un site Internet et une plateforme téléphonique au service des assurés

Désormais sur www.info-acs.fr les assurés accèdent à des informations pratiques relatives à l’ACS.

Ils peuvent s’approprier le dispositif et sont guidés dans leurs démarches grâce aux outils mis à leur disposition :

  • Un accès par des liens vers les simulateurs des droits existants afin de permettre aux internautes de savoir s’ils remplissent les conditions d’obtention de l’ACS.
  • Un comparateur des offres permettra, quant à lui, de présenter les contrats des offres retenues (qualité de service, tarifs en fonction des personnes composant le foyer, etc.) et d’orienter les internautes vers les organismes complémentaires les distribuant.
  • Une plateforme téléphonique dédiée est également ouverte au 0811 365 364 du lundi au vendredi, de 8h à 17h.

 

Un accompagnement spécifique vers le nouveau dispositif pour les bénéficiaires actuels

Un accompagnement attentionné des bénéficiaires actuels de l’ACS va par ailleurs être mis en œuvre par l’ensemble des caisses d’assurance maladie.

A chaque attribution ou renouvellement du droit, les bénéficiaires de l’ACS recevront en plus de leur chèque santé des documents d’information sur les changements induits par la réforme afin de les guider au mieux dans les démarches à suivre.

Objectif : informer les bénéficiaires de l’existence des nouveaux contrats et les aider dans le choix d’un contrat adapté à leurs besoins.